2013

Loutan & Cie célèbre ses 125 ans d’activité.

1999

Philippe Loutan prend sa retraite après 60 ans d’activité et laisse les rennes à Frédéric Berlie.

1992

En 1992 Frédéric Berlie s’associe à
Philippe Loutan.

1970

Nos ouvriers sillonnent les rues de la ville de Genève au guidon de triporteurs chargés de panneaux trapèzes.

1960

Philippe fait construire l’immeuble Loutan sur le terrain d’un ancien chantier naval.

1952

A la même époque, la maison Loutan est mandatée pour refaire l’ensemble de la dorure de l’église russe.

1950

Après avoir été sollicité par les intérêts de Genève dans le but de promouvoir les manifestations genevoises, Philippe crée les panneaux trapèzes.

1939

Alors âgé de 16 ans, Philippe entreprend un apprentissage de peintre en lettres dans l’entreprise paternelle, la pratique de la sérigraphie suivra rapidement.

1938

Charles Loutan s’éteint à l’âge de 72 ans.

1920

Outre la peinture d’enseignes, l’entreprise s’ouvre à d’autres secteurs : la réalisation de stands d’exposition ou la décoration de chars pour les corsos fleuris.

1910

Cette année là, Henri Loutan rejoint son père dans la société à l’âge de 18 ans.

1907

Le quartier se développe et la création de l’avenue Pictet-de-Rochemont entraîne de nombreuses constructions, dont la mairie des Eaux-Vives.

1902

Charles Loutan installe son atelier au rez-de-chaussée de l’immeuble qu’il a fait construire à la rue des Photographes.

1896

L’entreprise réalise de nombreux stands destinés à l’exposition nationale de la ville de Genève, qui accueillit 1’100’000 visiteurs, soit un suisse sur trois.

1893

Une ligne de téléphone est installée dans l’entreprise, joignable à l’époque au 13 16.

1888

L’entreprise familiale fut créée par Charles Loutan, alors âgé de 22 ans au Carrefour de Rive.